Uncategorized

Le style troisième enfant, vous connaissez ?

Elever son 1er enfant comme s’il était déjà le troisième de la fratrie. Aux Etats-Unis, on appelle ça the third child style. Les parents de familles nombreuses comprendront sûrement tout de suite de quoi il s’agit. Primipare comme moi, vous vous dites, quèsaco ? Si on résume : lors de l’arrivée du troisième enfant, les parents ont moins de temps à lui consacrer et le laisse découvrir, faire un certain nombre de choses qu’ils n’auraient pas laissé faire aux deux premiers.

« Chic, je suis la troisième de la fratrie, j’en ai profité. »

Et à y réfléchir de plus près, oui, j’en ai profité de cette liberté (tout de même mesurée) et de cet esprit décontracté ! Les premiers ont essuyé les plâtres, les peurs, les incertitudes de mes parents et me voilà plus autonome dans mes faits et gestes. On me laisse apprendre, réussir mais aussi échouer sans complexe et sans crainte.

Alors quel style ai-je adopté dans mon éducation avec Loulou 1er du nom

Je veux que Loulou soit le plus beau petit garçon, le mieux élevé, j’ai envie de lui faire découvrir plein de choses, qu’il soit éduqué, en somme l’enfant parfait. Mais ça… on le veut tous quelque part ! La réalité est quelque peu différente et pour une raison simple, mon souhait le plus cher : qu’il soit le plus heureux des petits garçons et qu’il devienne un homme heureux !

Et pour cela, je me rends compte que j’ai fait un mélange de genre dans mon éducation entre

  • Stressée de la vie : je vérifie chaque soir et chaque matin s’il respire encore bien.
  • S’émerveiller : devant un animal ou un tracteur, ça marche aussi !
  • S’amuser avec un rien au quotidien : petit, c’est facile, il suffit de se « cacher » derrière la porte du frigo et de dire « beuh » en la refermant pour entendre Loulou rire.
  • Le laisser faire en félicitant l’initiative : Loulou ne rate jamais rien, il y est presque c’est tout ! La prochaine fois, il y arrivera.
  • Rendre autonome Loulou dès le plus jeune âge : non je ne lui donne pas la sucette, j’attache l’accroche et s’il la veut il l’a prend tout seul ! Et à l’inverse, je ne lui enlève pas, il me la donne.
  • Lui faire découvrir des choses : textures, goûts, objets, animaux, …
  • Le faire participer : à 1 an, il m’aide à ranger ou déranger parfois mais c’est l’intention qui compte !

J’aime passer du temps avec lui et je me sers de toutes les occasions du quotidien pour le réaliser. Je me dis que ma position de troisième de fratrie m’a sûrement influencée dans mon caractère et donc dans ma façon d’être avec lui aujourd’hui. J’ai envie qu’il se sente libre d’entreprendre sans crainte, tout en m’assurant de sa sécurité et d’un minimum d’éducation.

 

coeurrouge Et vous, quelle maman êtes-vous ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s